Biographies des musiciens

Michiko Takahashi . Soprano.

Née à Tokyo et diplômée de l’Université des Arts de Tokyo en chant lyrique, Michiko part étudier le « bel canto » à Arezzo en Italie avec Slavka Taskova Paoletti. De retour au Japon, elle rejoint l’Ensemble Planeta, ensemble vocal a capella, avec lequel elle donne de nombreux concerts au Japon et en Asie et enregistre plusieurs disques. Remarquée par Agnès Mellon, elle vient en France en 2009, passionnée par la musique baroque et renaissance, et se perfectionne en musique ancienne et chant baroque auprès d’Agnès Mellon ainsi qu'au Conservatoire Régional de Paris avec Howard Crook, Isabelle Poulenard, Sophie Boulin, Ivon Repérant et Stéphan Fuget. Elle participe aux nombreux projets du Conservatoire avec des musiciens tels que Ariane Morette, Jean Tubéry, Sébastien Marq et Philippe Beaussant. Elle est sélectionnée par Martin Gester pour « Génération Baroque 2010 ». Lors de la Biennale du Fort de Bron 2013, elle incarne Altisidore, la Duchesse désireuse et amoureuse de l’opéra « Don Quichotte chez la Duchesse » de Boismortier, dans une série de 40 représentations. Sur les scènes d'opéra en France et au Japon, elle interprète Mystery et the Plainte dans « The Fairy Queen » de Purcell, Phani et Zima dans « Les Indes Galantes » de Rameau, Thalie et La Folie dans « Platée » de Rameau, La Duchesse dans « Don Quichotte chez la Duchesse » de Boismortier, Susanna dans « Les Noces de Figaro » de Mozart, Musica dans l’ « Orfeo » de Monteverdi. Pour la musique sacrée, Michiko interprète les parties solistes du « Requiem » de Fauré, de la « Messe de couronnement » et les « Vesperae solennes de confessore » de Mozart, « Die Schöpfung » de J. Haydn, de la « Missa Beatissimae Virginis Mariae » de M. Haydn, des « Passions » selon St Jean et St Mathieu, du « Magnificat » et de plusieurs cantates de J.S. Bach, du « Gloria » de Vivaldi, des « Stabat Mater » de A. Scarlatti et Pergolese, des « Leçons de Ténèbres » et plusieurs pièces de Couperin, du « De profundis » de Mondonville, du « Te Deum » de Henry Madin, récemment donné à la chapelle royale de Versailles (dir. Daniel Cuiller, Stradivaria) et enregistré pour le label Alpha. Depuis qu’elle est en France, Michiko a participé aux enregistrements des « Vêpres pour l'Assomption » de Porpora sous la direction de Martin Gester (Ambronay), des « Cantates spirituelles » de De Bousset avec l’ensemble Le Tendre Amour (Brilliant Classics), et de la musique baroque allemande « Ferveur, Louange et Passion » avec l’ensemble Isabella d’Este (Paraty - Harmonia mundi). Elle collabore comme soliste avec des ensembles tels que Le Parlement de Musique, Ensemble la Fenice, Le Tendre Amour, Ensemble Aedes, Ensemble Sagittarius, Ensemble Barcarole, Ensemble Stradivaria, Les Cris de Paris et Ensemble Isabella d’Este, avec lesquels elle participe aux festivals d’Ambronay, du Périgord noir, de Périgueux, de la Chaise Dieu, de Beaune, d’Aix en Province et autres. Elle donne également de nombreux récitals au Japon et en France,  particulièrement dans des programmes en duo avec théorbe de musique italienne et anglaise du XVIIe siècle, ainsi que de cantates françaises profane et sacrée. En septembre 2015, elle participera à une tournée de concerts au Japon avec l’Ensemble Stradivaria et Dominique Visse dans un programme Händel et Vivaldi.

Retour à la page "Musiciens"

Connexion | Euterpia (c) 2010