Biographies des musiciens

Sébastien Obrecht. Ténor.

Après une carrière de violoncelliste au sein de brillantes formations, le ténor Sébastien Obrecht choisit de poursuivre son parcours musical dans l’art lyrique. Sébastien Obrecht Ses débuts lui sont offerts par Paul McCreesh dans Mathan d'Athalia de Haendel. Cette production de l'Académie d'Ambronay est diffusée dans "Musiques au coeur" d'Eve Ruggeri et sa prestation est saluée par la critique: "…Parmi lesquels se distingue l’élégance du ténor Sébastien Obrecht" (Le Monde de la Musique), "Sébastien Obrecht, révélation de la soirée…" (La Croix), "…with french tenor Sébastien Obrecht singing the priest of Baal with a fine tenor line." (Musical Opinion). Dès lors il est sollicité par différents ensembles tels que : Le Concert Spirituel, La Simphonie du Marais, Le Parlement de la Musique, Les Passions, La Chapelle Rhénane, Le Baroque Nomade. Récemment il a chanté la Taille solo dans le Requiem de Campra sous la direction de Lionel Sow à Notre-Dame de Paris. Sébastien s’exprime avec autant d’aisance dans les répertoires classiques romantiques et contemporains: Don Ottavio, Tamino, le récitant dans L'enfance du Christ de Berlioz et Das Paradies und die Peri de Schumann, dirigé par Cyril Diederich. Il a également incarné Don José dans plusieurs productions de Carmen dont une récemment en Angleterre sous la direction de John Gibbons. Citons aussi son interprétation de Monsieur Martin dans La Cantatrice Chauve de J.P. Calvin avec l'Orchestre Lamoureux, dans une mise en scène de François Berreur au Théatre de l'Athénée et sa récente prise de rôle du tambour major de "Wozzeck" mis en scène par André Engel à Royaumont. Jean Christophe Spinosi lui a notamment confié le rôle-titre dans "le Nozze Di Teti e di Pelleo" à l'Opera de Rennes. Passionné par le lied et la mélodie française, il a été souvent entendu dans ce répertoire sur France Musique dans "Le Cabaret Classique de Jean-François Zygel, "Un mardi idéal" d' Arielle Buteaux , et à "L'atelier des chanteurs" de Stéphane Goldet. Par ailleurs, José Montalvo et Dominique Hervieu ont imaginé pour lui une figure d'Orphée chantant en s'accompagnant au violoncelle dans leur spectacle "Orphée" créé au TNC et repris en tournée internationale. Sébastien Obrecht est lauréat du concours Armel Opera en 2013 à Szeged. Suite à ce succès il est engagé dans le rôle de Peter Quint dans Turn of the Screw de Britten à l’Opéra d’Istanbul. Il sera également le premier Ténor non géorgien à incarner le rôle d’Abesalom dans Abesalom da Eteri de Zakaria Paliashvili à l’Opéra de Tbilissi en 2014. Cet été 2013, il a chanté la Nelson Messe de Haydn et une création de Tarik O’Regan avec le Royal Philarmonic Orchestra pour les 800 ans du meeting de Saint Albans. En Août et Septembre, il chante la Petite Messe Solennelle de Rossini dans une mise en scène de Charlotte Nessi et dirigé par Lionel Sow avec l’ensemble Justiniana. Cette tournée s’achève à l’Opéra de Vichy. Parmi ses projets de 2014, citons encore la prise du rôle d’Hoffmann. Il rejoindra ainsi la Fabrique Opéra de Grenoble pour sa nouvelle production des Contes d’Hoffmann d’Offenbach dirigée par Patrick Souillot et mise en scène par Jean-Jacques Durand. Il chantera aussi les Sept dernières paroles du Christ en Croix de César Franck à Paris sous la direction d’Ariel Alonzo. Enfin très prochainement et toujours à Paris, il reprendra le très beau rôle du Récitant dans Das Paradies und die Peri de Schumann à Saint Roch sous la baguette de Till Aly avec l’ensemble Europa Voce.

Retour à la page "Musiciens"

Connexion | Euterpia (c) 2010